• Sean is a King...

    J'avais déjà écrit une tirade amoureuse tonitruante vers Sean Penn que seule ma virulente hétérosexualité m'empêche de punaiser à mes murs à côté du grand Clint et de Kitano.

    Aujourd'hui, j'ai rattrapé un retard inexcusable. J'ai regardé the Indian Runner. Avec un titre pareil, je m'attendais à un excellent film policier bien noir, sombre et socialement engagé comme Big Sean sait bien les faire...
    Au final... j'ai découvert une histoire de famille, une histoire d'amour fraternel entre deux frères aussi proches l'un de l'autre que l'abbé Pierre et Silvio Berlusconi mais qu'une seule chose unit : ils sont détruits tous les deux. L'un vomit sa haine par la violence, la rage, le sang et l'autre ravale son désespoir en s'occupant de sa famille, en cultivant un petit potager et en regrettant sa ferme qui lui a été saisie.
    Les deux seuls moments où ce film devient policier ce sont les scènes de début et de fin soit à peu près cinq minutes au cours des deux heures de cette chute sans remontée.
    Autant le dire tout de suite, c'est du viril, ça parlera à mon avis bien plus aux poilus qu'aux gentes demoiselles. Mais c'est sublime... à la fin, j'ai versé une larme comme un gosse...

    Le film se fini sur cette phrase : "Every new child born brings the message that God is no yet discouraged of man". Je dirais "Every movie fo Sean Penn brings the message that no one should yet be discouraged by cinema".


  • Commentaires

    1
    K.
    Mardi 9 Août 2005 à 11:49
    hypnotique
    Je ne peux que rejoindre ton avis sur ce film... malheureusement il se peut qu'il ne parle pas à la totalité des poilus que nous sommes pour une raison que j'ignore. Moi je sais que je reste hypnotisé par ce film, totalement subjugué, me nourissant de chacun des silences. Je resterai assis des heures, sans bouger, devant ce genre de film (Intimité, La Ligne Rouge,...) la bouche ouverte sans qu'il en sorte un mot.
    2
    Gamble
    Mardi 9 Août 2005 à 13:04
    c'est vrai
    J'ai retrouvé des sensations un peu semblables devant Minuit dans le jardin du bien et du mal où tout est lent mais subjugant.
    3
    K.
    Mardi 9 Août 2005 à 13:23
    Minuit
    Je m'essaierai à "Minuit dans le jardin du bien et du mal" car jusqu'à maintenant je n'ai jamais eu envie de le regarder...
    4
    Mardi 9 Août 2005 à 15:54
    Honte à moi...
    ... j'ai pô vu Indian Runner. Mais j'en crève d'envie, et si ça continue je vais le commander vite fait sur internet. Sean Penn, successeur de Clint ? Ca se discute, mais ça me paraît plausible. Je l'admire aussi en tant qu'acteur. Minuit... c'est sublime, en effet. Envoûtant et mélodieux. Le prochain Eastwood sera Flag of our fathers, un film de guerre que je sens dans la veine de La ligne rouge, justement. Lent, contemplatif et poétique. Vivement.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :